Accueil > La Plateforme > Rapport d’évaluation, de capitalisation et de réflexion prospective de la (...)

Rapport d’évaluation, de capitalisation et de réflexion prospective de la PFDD

En janvier 2000, le gouvernement français s’est engagé à retraiter l’ensemble de ses créances d’aide publique au développement (APD) contractées par les « Pays Pauvres Très Endettés » (PPTE) sous la forme d’un refinancement par dons, gérés dans le cadre des contrats de désendettement et de développement (C2D).
L’un des engagements de la France, au moment de la création de ces C2D, était d’associer pleinement la société civile (en France et dans les pays concernés) au mécanisme.
C’est dans ce contexte que la Plateforme Française Dette & Développement (PFDD) a décidé en 2015, dans une logique de mise en réseau, de s’impliquer auprès des sociétés civiles de cinq pays (Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Guinée et République Démocratique du Congo) signataires des cinq C2D les plus importants afin, d’une part, de renforcer leurs capacités techniques et institutionnelles, et d’autre part d’exercer un plaidoyer auprès des autorités françaises pour une meilleure participation des sociétés civiles à la préparation et au suivi des C2D.
De cette volonté est né le projet de « Renforcement de la mobilisation des sociétés civiles pour le suivi des contrats de désendettement et de développement ».
Ce projet, dont la mise en œuvre a été assurée par la PFDD, visait à promouvoir cette association pleine et entière des sociétés civiles, en :
• Appuyant la structuration des organisations de la société civile dans les pays africains concernés et
renforçant leurs capacités de suivi des C2D, d’une part ;
• Menant un plaidoyer auprès des parties prenantes des C2D (ministères, AFD, autorités locales) pour
une plus grande transparence sur les C2D, un meilleur accès à l’information par la société civile et une plus forte prise en compte de la nécessité de donner les moyens aux sociétés civiles locales de
mener un suivi indépendant et citoyen des projets financés par les C2D, d’autre part.

Du 14 au 17 mai 2018, à l’approche de la fin de la première phase de ce projet, la PFDD a décidé d’organiser un atelier à Paris, en présence des représentants des plateformes partenaires du Cameroun, de Côte d’Ivoire, du Congo, de Guinée et de RDC, afin de procéder avec ses partenaires à une évaluation du travail mené ensemble pendant trois ans (I), de capitaliser les définitions de suivi indépendant élaborées et les analyses des C2D réalisées par les organisations impliquées (II) et de définir ensemble des axes de réflexion et d’action prospectifs pour la suite (III).

Ce travail a été préparé en amont, animé et consigné dans le présent rapport avec l’appui de Rodolphe Poirier, consultant.

Rapport d’évaluation, capitalisation et de réflexion prospective de la PFDD, mai 2018